Skip to main content

CoLaus|PsyCoLaus: une étude de suivi unique par la richesse des données sur la santé physique et mentale.

Une étude sans précédent

La santé mentale et physique de la population lausannoise investiguée depuis plus de quinze ans

Comprendre pour améliorer notre santé

L’étude CoLaus|PsyCoLaus est unique au monde: elle cherche à connaître les facteurs de risque et les maladies cardiovasculaires (comme l'hypertension, le diabète, l’infarctus du myocarde ou l’attaque cérébrale) et psychiques (comme les troubles de l'humeur et les troubles affectant les fonctions cognitives à l'âge avancé) et les liens existant entre elles. En étudiant en détail l'évolution de la santé des participants, cette étude vise à mieux comprendre les causes de ces maladies afin d'améliorer leur traitement et leur prévention. 

Suivre une cohorte sur 15 ans

L’étude CoLaus|PsyCoLaus s’intéresse à la santé d’une population précise: celle de la ville de Lausanne. Plus de 6700 volontaires, représentant un échantillon d’environ 10% de ses habitants âgés entre 35 et 75 ans, y prennent part depuis 2003. Cette étude, dite «de cohorte», suit et étudie la santé de ses participants grâce à des examens répétés à des intervalles réguliers. La contribution des participants au long cours garantit la récolte d'une grande quantité d’informations de grande qualité et précision.

EN CHIFFRES

CoLaus | PsyCoLaus, c’est plus de:

6'734

participants

8'500

mesures effectuées sur les participants

40

professionnels de la santé

400

publications scientifiques

Une cohorte, plusieurs sous-études

L’étude CoLaus|PsyCoLaus a permis la récolte d'une formidable quantité de données, grâce aux Lausannois. Depuis 2003, elle récolte de nombreuses informations portant sur leur mode de vie, leur histoire familiale, leur état de santé physique et psychologique ou encore leur génome. Au fil des ans, elle s’est enrichie de 11 sous-études afin de mieux comprendre le lien entre les maladies cardiovasculaires, leurs facteurs de risque et les maladies psychiques.

Ces données fournissent un immense champ d’investigation aux chercheurs suisses et étrangers. Elles ont permis à ce jour de nombreuses découvertes en santé publique, en cardiologie, en psychiatrie ou en génétique.

Des résultats encourageants

Depuis son début en 2003, l’étude CoLaus|PsyCoLaus a permis la publication de centaines de publications scientifiques. Certaines ont par ailleurs été publiées dans des revues mondialement reconnues telles que Nature ou The Lancet. 

Les chercheurs impliqués dans l’étude CoLaus|PsyCoLaus ont par exemple:

  • révélé certains mécanismes entre la dépression et l’obésité
  • découvert le rôle de l’environnement urbain sur le surpoids
  • mis au point un test pour détecter les personnes qui risquent de souffrir d’apnée du sommeil, une maladie souvent associée aux troubles cardiovasculaires.

Une participation exceptionnelle

CoLaus|PsyCoLaus n’aurait pas été possible sans l’implication des 6734 habitants de Lausanne. Ils se sont portés volontaires, après avoir été sélectionnés selon une méthode aléatoire. A la suite de leurs examens, iIs ont fourni de nombreux échos positifs aux investigateurs de CoLaus|PsyCoLaus. La majorité d’entre eux ont  donné leur accord pour les différents suivis de l’étude et ont accepté que leurs proches y participent à leur tour. Une contribution cruciale pour son succès!

Citations

Diego, participant

« J’ai participé à cette étude pour faire avancer les connaissances. La médecine n’évoluera pas sans des projets de ce type. »

Diego, participant

Nicole, infirmière responsable depuis 2014

« C’est grâce à l’étude que je vis des moments forts et des instants privilégiés avec des gens de tous âges et de toutes conditions. »

Nicole, infirmière responsable depuis 2014

News

Dépendance géographique des troubles du sommeil

Il existe un lien entre le lieu de vie des personnes qui souffrent de somnolence diurne et le bruit nocturne causé par les trafics routier et ferroviaire. C'est ce que met en évidence la mise en...

La dépression, déclencheur d’obésité?

Un certain type de dépression entraînerait un surpoids, parfois des années après sa guérison. C'est la découverte surprenante qu'a faite en 2016 la cohorte CoLaus|PsyCoLaus.

Environnement urbain et surpoids: un lien étroit découvert grâce à GeoCoLaus

Les problèmes de surpoids pourraient dépendre en partie du quartier dans lequel on vit. Voilà la conclusion d’une sous-étude de la cohorte CoLaus|PsyCoLaus menée sur quelque 6000 Lausannois.

Une application pour détecter les risques d’apnées du sommeil

Le questionnaire «Lausanne NoSAS Score» permet d’évaluer sa prédisposition aux apnées du sommeil. Il est le fruit du travail de l’étude HypnoLaus.