Skip to main content

Evaluer l’influence des caractéristiques géo-environnementales des lieux d’habitation et de travail sur la santé physique et les troubles psychiques

Le but de l’étude

L’étude GeoLaus étudie l’impact des lieux de vie (quartier d’habitation, environnement humain et urbain comme le niveau de bruit, services offres de restauration ou de sport et aménagement d’espaces verts, etc.) et de la situation socio-économique sur la santé physique, mentale et sur nos habitudes de vie (alimentation, activité physique, etc.). En utilisant les informations géographiques et des approches d’analyses spatiales, GeoLaus explore par exemple les liens éventuels entre le lieu d’habitation d’une personne et son indice de masse corporelle (IMC) ainsi que celui de ses voisins.

Les chercheurs de GeoLaus ont déjà publié différents résultats et remarqué un phénomène d’imitation entre voisins: quelles que soient nos origines socioculturelles, observer le jogging régulier ou les déplacements à vélo de nos voisins nous inciterait à faire de même.

Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives: pour mieux prévenir les risques de surpoids ou d’obésité d’une population par exemple ou pour proposer des mesures d’aménagement du territoire afin d’offrir un cadre plus propice aux comportements favorables à une bonne santé.

Cette étude concerne les populations lausannoise et genevoise et plusieurs sous-projets sont déjà en cours réunissant les données de la géolocalisation avec celles des investigations physique, psychique et du sommeil.

Les participants

Qui sont les participants?

Les données utilisées par l’étude GeoLaus proviennent des participants CoLaus|PsyCoLaus (environ 6'500 personnes) ainsi que de ceux à l’étude Bus Santé du canton de Genève (environ 20'000 personnes).

Comment se déroulent les examens?

Les participants à l’étude CoLaus|PsyCoLaus ont suivi un bilan de santé (mesurant leur santé physique, poids, taille, etc.) et répondu à des questions sur leurs habitudes alimentaires lors des premiers entretiens et de suivi. Les personnes interrogées dans le cadre du Bus Santé du Canton de Genève ont répondu au même questionnaire et suivi les mêmes examens de santé.

Qu’est-ce qui est mesuré?

Les analyses menées dans le cadre de GeoLaus font appel à la géolocalisation et à la caractérisation de l’environnement de ses participants (lieu d’habitation, magasins d’alimentation, restaurants, écoles, etc.), leur situation socio-économique (salaire, niveau d’éducation, taux d’activité, etc.) ainsi que leur alimentation, leur activité physique, leur état de santé inclus leur qualité de sommeil.

Les données suivantes sont notamment mises en relation:

Apports alimentaires:

  • quantités journalières des calories des participants; micronutriments (calcium, fer, vitamines A et D, fibres alimentaires) et macronutriments (protéines, lipides, hydrates de carbone, alcool)
  • leurs habitudes et la qualité de leur régime alimentaire, selon les recommandations de la Société suisse de nutrition
  • les maladies liées à leur alimentation (taux de graisse corporelle, taux de masse maigre telle que les muscles, cholestérol, risques de dyslipidémie et d’hypertension, intolérance au glucose, diabète)
  • les changements alimentaires suite à un déménagement.

Caractéristiques individuelles:

  • la situation familiale et professionnelle
  • le mode de vie: consommation d’alcool et de tabac, activité physique
  • les maladies chroniques et la prise ou non de médicaments

Informations sur l’environnement socio-économique, naturel et construit:

  • Recensement fédéral de la population*: données socio-démographiques et socio-économiques, densité de population et d’emplois, revenus, etc.
  • Recensement fédéral des entreprises*, Registre des entreprises et des établissements* et Statistiques structurelles des entreprises*: données de tous les secteurs économiques incluant leurs types d’activités, le nombre de personnes employées, etc.
  • Statistiques de la superficie*: l’environnement urbain grâce à des données sur les implantations (bâtiments et zones industrielles, zones de trafic, installations pour les loisirs, etc.)

* effectué par l’Office fédéral de la statistique (OFS)

Les données restent-elles confidentielles?

Les renseignements récoltés sont traités en respectant les règles de confidentialité. Les données personnelles sont codées par un numéro afin qu’aucun lien ne puisse être fait avec les données médicales. Seul le médecin et le personnel directement rattaché à l’étude peuvent associer les données personnelles et médicales. Lors des analyses et dans le cadre de collaborations, uniquement les données anonymisées sont transmises aux chercheurs (aucune donnée personnelle n’est alors divulguée!). Les noms des participants ne figurent sur aucune publication ni aucun rapport sur cette étude. Les investigateurs s’assurent également du respect des règles de protection des données liées à la représentation cartographique.

Les participants sont-ils rémunérés?

Non, les participants à l’étude GeoLaus ne sont pas rémunérés.

Suivi de l’étude

L’étude GeoLaus a démarré en 2015 et est actuellement en cours.

26'500

participants. Les données collectées sont en cours d’analyse.

Notre équipe

Prof. Idris Guessous

Prof. Idris Guessous

Médecin investigateur

Dr. Stéphane Joost

Dr. Stéphane Joost

Géographe EPFL, co-investigateur

Prof. Pedro Marques-Vidal

Prof. Pedro Marques-Vidal

Médecin, co-investigateur

News

Environnement urbain et surpoids: un lien étroit découvert grâce à GeoCoLaus

Les problèmes de surpoids pourraient dépendre en partie du quartier dans lequel on vit. Voilà la conclusion d’une sous-étude de la cohorte CoLaus|PsyCoLaus menée sur quelque 6000 Lausannois.