Skip to main content

Définir les caractéristiques du sommeil et de ses troubles associés

Le but de l’étude

HypnoLaus est l’une des premières études de cohorte à déterminer les caractéristiques d’un sommeil «normal» et la prévalence des troubles du sommeil dans la population générale. Elle a pour but d’investiguer les habitudes et les caractéristiques du sommeil de ses participants (durée, qualité du sommeil, temps d’endormissement, etc.), pour mieux en définir ses perturbations comme les apnées du sommeil, l’insomnie ou les comportements nocturnes anormaux.

Les données récoltées permettent aussi de mieux comprendre l’association entre le sommeil, les maladies cardiovasculaires (hypertension, infarctus, AVC), métaboliques (diabète, obésité) ou psychiatriques (dépression, anxiété). Finalement, HypnoLaus cherche à trouver les gènes responsables de la régulation du sommeil et qui font de nous, par exemple, de petits ou grands dormeurs, des lève-tôt ou des couche-tard.  

Les participants

Qui sont les participants?

L’équipe de recherche a demandé aux participants du premier suivi de la cohorte de répondre à des questions précises sur leurs habitudes et problèmes de sommeil. Elle leur a également proposé d’enregistrer leur sommeil (polysomnographie). Plus de 2000 enregistrements (2168) ont été effectués. Une partie des participants a été recontactée lors du deuxième suivi de la cohorte. Les observations concernant le sommeil sont associées aux données génétiques, cardiovasculaires, métaboliques et psychiatriques issues de la cohorte.

Comment se déroulent les examens?

Un examen polysomnographique est proposé à domicile. Les volontaires sont invités à se rendre en début de soirée au Centre d'investigation et de recherche sur le sommeil du CHUV (CIRS), où un technicien les équipe de différents capteurs sur le corps. Leur installation est indolore et dure environ une heure. Il est recommandé de porter ce jour-là des vêtements amples et de prendre un t-shirt avec lequel il est possible de dormir. Lorsque l’enregistreur et les capteurs sont fixés, les participants rentrent à la maison et peuvent s’adonner à leurs activités quotidiennes en évitant tout contact avec de l’eau (vaisselle et douche exclues).

Durant la nuit, ils peuvent bouger, se lever et dormir dans la position qui leur convient le mieux. L’enregistrement débute et s’arrête automatiquement aux heures décidées avec le technicien lors de l’installation. Dès le réveil le lendemain matin, tout le matériel est enlevé et rapporté au CHUV.

Qu’est-ce qui est mesuré?

Les questionnaires, établis selon des standards précis, portent sur:

  • les heures de coucher et de lever
  • le nombre de réveils nocturnes
  • la somnolence diurne
  • les troubles spécifiques (apnées du sommeil, mouvements périodiques des jambes) et les parasomnies (comme le somnambulisme, les cauchemars, etc.)

L’examen polysomnographique consiste à enregistrer l’activité cérébrale, les mouvements oculaires et l'activité musculaire, ainsi que la respiration, le taux d'oxygène dans le sang et le rythme cardiaque afin de décrire la structure du sommeil (ses cycles, proportion de sommeil profond ou léger) et détecter d’éventuelles perturbations. Ces informations sont recueillies par un petit enregistreur placé sur l’abdomen.

  • L’activité cérébrale, les mouvements oculaires et l'activité musculaire sont enregistrés par plusieurs électrodes collées au niveau du crâne, du visage et des jambes.
  • La respiration et le taux d'oxygène sont mesurés par des bandes élastiques placées autour de la poitrine et de l’abdomen, ainsi que par une canule nasale fixée sous les narines et un capteur au bout de l’index.
  • Le rythme cardiaque est enregistré par des électrodes placées sur la poitrine.

Les données restent-elles confidentielles?

Les renseignements récoltés sont traités en respectant les règles de confidentialité. Les données personnelles sont codées par un numéro afin qu’aucun lien ne puisse être fait avec les données médicales. Seul le médecin et le personnel directement rattaché à l’étude peuvent associer les données personnelles et médicales. Lors des analyses et dans le cadre de collaborations, uniquement les données anonymisées sont transmises aux chercheurs (aucune donnée personnelle n’est alors divulguée!). Les noms des participants ne figurent sur aucune publication ni aucun rapport sur cette étude. 

Les participants sont-ils rémunérés?

Non, ils ne sont pas rémunérés et leur participation à l’étude n’est pas dédommagée.

Quels sont les avantages pour les volontaires?

Nous leur envoyons un rapport complet des principaux paramètres de leur sommeil (temps total de sommeil, pourcentage de ses différents stades, nombre d’apnées, etc.). En cas d’anomalie significative, nous recommandons aux participants de consulter leur médecin traitant.

Suivi de l’étude

L’étude HypnoLaus a débuté à l’automne 2009. Le premier suivi est en cours depuis 2017. Les données collectées sont en cours d’analyse.

+ de 2000

enregistrements par polysomnographie ont été collectés.

Notre équipe

Prof. Mehdi Tafti

Prof. Mehdi Tafti

Investigateur principal

Dr Raphaël Heinzer

Dr Raphaël Heinzer

Investigateur principal

Dr José Haba-Rubio

Dr José Haba-Rubio

Investigateur

Nadia Tobback
Assistante de recherche

News

Une application pour détecter les risques d’apnées du sommeil

Le questionnaire «Lausanne NoSAS Score» permet d’évaluer sa prédisposition aux apnées du sommeil. Il est le fruit du travail de l’étude HypnoLaus.