Skip to main content

Explorer les liens entre l’activité physique et les maladies cardiovasculaires et les troubles psychiques.

Le but de l’étude

L'activité physique et un rythme circadien (rythme jour-nuit) stable sont importants pour le maintien d'en bonne santé physique et psychique. Ainsi pratiquer une activité physique peut contribuer à la prévention des maladies cardiovasculaires. Les mesures d'ActiLaus cherche à mieux comprendre les liens entre l'activité physique et la stabilité du rythme circadien et la santé cardiovasculaire et mentale ainsi que les mécanismes qui sous-tendent ces liens.

Les participants

Qui sont les participants?

3883 volontaires à l’étude CoLaus|PsyCoLaus ont accepté de participer à ActiLaus.

Comment se déroulent les examens?

Les volontaires remplissent un auto-questionnaire sur leur activité physique lors de la visite physique (CoLaus) au CHUV. Ensuite, ils sont invités à porter de manière ininterrompue, durant deux semaines, une montre-bracelet (actimètre) qui enregistre les mouvements de l'avant-bras et à répondre, moyennant un téléphone portable, 4 fois par jour pendant 7 jours à des questions concernant l’activité physique, le taux d’énergie, le niveau d’humeur, la qualité du sommeil et la nourriture consommée.

Qu’est-ce qui est mesuré?

Les questions de l'auto-questionnaires portant sur le type d’activité physique (au travail, à la maison, durant les loisirs), son intensité (légère, modérée, intense) et le moment de son déroulement (jours ouvrés, weekend) ainsi que sur le sommeil (durée, qualité, nombre de réveils). En enregistrant les mouvements de l'avant bras, la montre-bracelet mesure le niveau d'activité de façon continue pendant deux semaines, récolte de l'information sur la régularité du rythme jour-nuit et sur la qualité du sommeil, alors que les réponses obtenues par le téléphone portable permettent de lier le niveau d'activité avec le type d'activité pratiqué à un certain moment, la sensation du niveau d'énergie, l'humeur, la qualité de sommeil et la consommation de nourriture.

Les données restent-elles confidentielles?

Les renseignements récoltés sont traités en respectant les règles de confidentialité. La montre-bracelet ne contient dès lors aucune information permettant d’identifier personnellement un participant. Les données personnelles sont codées par un numéro afin qu’aucun lien ne puisse être fait avec les données médicales. Seul le médecin et le personnel directement rattaché à l’étude peuvent associer les données personnelles et médicales. Lors des analyses et dans le cadre de collaborations, uniquement les données anonymisées sont transmises aux chercheurs (aucune donnée personnelle n’est alors divulguée!). Les noms des participants ne figurent sur aucune publication ni aucun rapport sur cette étude. 

Les participants sont-ils rémunérés?

Non, ils ne sont pas rémunérés, mais leurs frais de déplacement pour se rendre au CHUV ou se garer à sa proximité sont couverts à concurrence de Fr. 7.-

Quels sont les avantages pour les volontaires?

S’ils le désirent, ils reçoivent un récapitulatif de leur activité physique par courrier.

Suivi de l’étude

Intégrées au deuxième suivi de la cohorte les mesures de l'activité ont démarré en 2014 et se sont terminées en avril 2017. Nous vous remercions de votre contribution! Ces mesures sont répétées lors du 3ème suivi physique qui a débuté en avril 2018.

3080

participants. Les données collectées sont en cours d’analyse.

Notre équipe

Prof. Peter Vollenweider

Prof. Peter Vollenweider

Investigateur principal

Dr Cédric Gubelmann

Dr Cédric Gubelmann

Médecin assistant

Prof. Pedro Marques-Vidal
Data-manager