Skip to main content

Identifier les facteurs de risque physiques, génétiques et environnementaux des maladies cardiovasculaires et des troubles psychiques

Le but de l’étude

Le premier objectif de l'investigation somatique (CoLaus) lancée en 2003 était de mesurer les facteurs physiques (tels l'hypertension, le diabète, l'augmentation des lipides) et comportementaux (le tabac, le manque d’exercice, l’alimentation) qui peuvent augmenter l’apparition des maladies cardiovasculaires ainsi que leur déterminants génétiques.

Cette investigation a permis de déterminer la fréquence des facteurs de risque cardiovasculaires chez les Lausannois ainsi que la récolte de l'information de leur traitement. Les données collectées lors des suivis de l'étude nous permettront de gagner une meilleure compréhension des liens entre les facteurs de risque et les maladies cardiovasculaires et devraient ainsi contribuer au développement de traitements et de mesures préventives plus efficaces.

Les participants

Qui sont les participants?

6734 Lausannois, âgés initialement de 35 à 75 ans. Ils ont été sélectionnés au hasard parmi plus de 55’000 habitants dans cette tranche d'âge et ont accepté de prendre part à cette recherche.

Comment se déroulent les examens?

Les volontaires se rendent au CHUV le matin, à jeun. Il s’agit de réaliser un bilan de leur santé: durant une visite d’une heure, ils remplissent un questionnaire, passent des examens et une prise de sang.

Quels examens sont réalisés?

Le questionnaire, établi selon des standards précis, porte sur:

  • la situation familiale et professionnelle des participants
  • leur mode de vie: leur consommation d’alcool, de tabac, de café, leur alimentation, leur activité physique et leur sommeil
  • la présence ou non de troubles psychiatriques
  • leurs antécédents médicaux et facteurs de risque cardiovasculaires, ainsi que ceux de leur famille (un AVC, un infarctus, une maladie artérielle des membres inférieurs), leur état de santé, leurs traitements en cours, la prise ou non de médicaments.

De nombreux paramètres sont mesurés:

  • le poids, la taille, le tour de hanche et de taille, la température et le pourcentage de masse grasse (déterminé par bioimpédance)
  • la tension artérielle
  • l’activité du cœur par électrocardiogramme
  • le taux de cholestérol, de glucose (sucre) et d’insuline grâce à un échantillon de sang
  • un bilan du foie et des reins grâce à un échantillon d’urine
  • le stress par la salive
  • le matériel génétique (ADN).

Les données restent-elles confidentielles?

Tous ces renseignements sont traités en respectant les règles de confidentialité. Les données médicales et les résultats de laboratoire et de l’analyse génétique sont codés par un numéro afin qu’aucun lien ne puisse être fait avec les informations personnelles. Seuls le médecin et le personnel directement rattaché à l’étude peuvent les associer ensemble. Dans le cadre de collaborations avec des partenaires du projet, uniquement les données anonymisées leur sont transmises (aucune donnée personnelle n’est alors divulguée!). Les noms des participants ne figurent sur aucune publication ni aucun rapport sur cette étude. 

Après avoir obtenu l’accord des participants, nous faisons parvenir au médecin traitant certains résultats d’analyses (cholestérol, triglycérides, glucose sanguin, tension artérielle).

Finalement, comme les résultats des analyses génétiques ne sont pas informatifs à titre individuel, ils ne seront pas communiqués de façon active.

Les participants sont-ils rémunérés?

Non, ils ne sont pas rémunérés, mais leurs frais de déplacement pour se rendre au CHUV sont couverts selon le tarif des transports publics 2ème classe.

Quels sont les avantages pour les volontaires?

Grâce à ces examens, les participants bénéficient d’un bilan cardiovasculaire complet. Par exemple, nous pouvons déterminer si leur taux de cholestérol, de sucre ou leur pression artérielle sont trop élevés. Le médecin responsable de l’étude leur en communique les résultats.

En participant à l’étude, ils nous aident à mieux comprendre les facteurs de risque responsables des maladies cardiovasculaires. Avec leur accord, nous les informons périodiquement de l’avancement des recherches.

Les examens de suivi

Le deuxième suivi s'est terminé en avril 2017 et le troisième a débuté en avril 2018. Nous vous remercions de votre contribution!

5064

personnes ont participé au premier suivi, 4881 au deuxième suivi qui s'est terminé en avril 2017. Les données collectées sont en cours d’analyse.

Notre équipe

Prof. Peter Vollenweider

Prof. Peter Vollenweider

Investigateur principal

Prof. Gérard Waeber

Prof. Gérard Waeber

Co-investigateur

Prof. Pedro Marques-Vidal

Prof. Pedro Marques-Vidal

Data-manager

Dr Cédric Gubelmann

Dr Cédric Gubelmann

Médecin assistant

Nicole Bonvin

Nicole Bonvin

Infirmière responsable