Skip to main content

Mieux comprendre les mécanismes impliqués dans les troubles psychiques liés au vieillissement par une imagerie du cerveau

Le but de l’étude

L’étude BrainLaus utilise des techniques d’imagerie cérébrale par résonance magnétique (IRM) pour mieux comprendre l'impact de facteurs modifiables de la vie quotidienne sur la probabilité de développer les troubles de l'humeur. Elle permettra de réaliser de meilleures stratégies de prévention et d’élaborer des traitements pour les pathologies psychiques.

Les participants

Qui sont les participants?

Tous les participants du deuxième suivi psychologique ont été invités à passer un examen IRM cérébral. A ce jour, plus de 1300 volontaires ont accepté cette investigation.

Comment se déroulent les examens?

L’IRM est une méthode qui permet de créer des images de l'intérieur du corps, et notamment de voir les détails anatomiques du cerveau. Elle permet aussi de voir quelles régions du cerveau travaillent lorsqu’un individu accomplit une tâche particulière. Cette investigation implique une seule visite au CHUV, d’une durée maximale de 45-60 minutes. Elle est totalement indolore.

Selon les connaissances médicales actuelles, l’IRM est totalement inoffensive. L'IRM utilise de puissants champs magnétiques pour créer l'image du cerveau. Par conséquent, il est important de prendre certaines précautions (par exemple, tout objet métallique est interdit) et de remplir avec soin le questionnaire de sécurité. Le personnel IRM et le chercheur vérifieront avec le volontaire la liste des possibles contre-indications.

Lorsque le volontaire se trouve dans l’IRM (couché comme dans un lit), sa tête doit rester immobile. Pour éviter les mouvements pendant l’examen, les dispositifs de contention de l’IRM sont utilisés. L’examen de résonance magnétique est très bruyant (80dB). Un casque audio permet donc de protéger l’audition et assure la communication entre les chercheurs et le participant. Ce dernier dispose d’une sonnette pour avertir l’expérimentateur s’il souhaite interrompre l’examen.

Qu’est-ce qui est mesuré?

L’IRM permet de créer une image en 3D du corps. L’étude BrainLaus observe ainsi les détails anatomiques du cerveau et quantifie les propriétés du tissu cérébral (myéline, fer et eau libre).

Les données restent-elles confidentielles?

Toutes les données sont traitées en respectant les règles de confidentialité. Les images obtenues du cerveau sont uniquement utilisées à des fins spécifiques pour la recherche et ne sont pas appropriées pour un diagnostic médical. Elles ne font ainsi pas partie du dossier médical à l’hôpital.

Cependant, bien que ces images ne soient pas des analyses médicales, dans le cas peu probable où une anomalie (inconnue avant l’examen) serait observée par notre neurologue référent, le volontaire à l’étude sera contacté par courrier pour discuter de tout suivi médical et d’examens complémentaires.

Les données personnelles des participants sont codées par un numéro afin qu’aucun lien ne puisse être fait avec les données médicales. Seuls le médecin et le personnel directement rattaché à l’étude peuvent associer les données personnelles et médicales. Lors des analyses et dans le cadre de collaborations, uniquement les données anonymisées sont transmises aux chercheurs (aucune donnée personnelle n’est alors divulguée!). Les noms des participants ne figurent sur aucune publication ni aucun rapport sur cette étude. 

Les participants sont-ils rémunérés?

Non, ils ne sont pas rémunérés, mais ils reçoivent une indemnité globale de Frs. 10.- pour leurs frais de transport et autres frais.

Quels sont les avantages pour les volontaires?

Les volontaires n’ont pas un bénéfice immédiat à participer à cette investigation. Ils nous aident toutefois à mieux comprendre les mécanismes cérébraux impliqués dans les troubles psychiques.

Suivi de l’étude

L'investigation IRM a démarré 2015 dans le cadre du 2ème suivi psychologique de la cohorte. Elle se terminera au printemps 2018. Une nouvelle investigation est prévue dans le cadre du 3ème suivi de la cohorte qui débutera au printemps 2018.

+ de 1300

personnes y ont participé.

Notre équipe

Prof. Bogdan Draganski

Prof. Bogdan Draganski

Médecin-investigateur

Estelle Dupuis
Technicienne
Dr Antoine Lutti
Physicien IRM
Dr Ferath Kherif
Statisticien
Dr Cristina Ramponi
Investigatrice